Jacques Prinz, professeur émérite du CNAM. La systémique (méthode d’étude ou façon de penser les objets complexes) est à la base de l’informatique et du monde numérique. Elle est née des travaux de plusieurs penseurs clés du XXe siècle.
– Norbert Wiener, père fondateur de la cybernétique publie Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine, qui bouscule la pensée scientifique et philosophique de son temps.
– John von Neumann, mathématicien et physicien, travaille sur la mécanique quantique, l’analyse fonctionnelle, la théorie des ensembles, l’informatique, les sciences économiques…
– Claude Shannon, ingénieur en génie électrique et mathématicien, est l’un des pères fondateurs de la théorie de l’information.
– Alan Turing, mathématicien, cryptologue et informaticien, publie en 1936 un article de logique mathématique qui deviendra un socle scientifique de l’informatique. Pour résoudre le problème de la décidabilité en arithmétique, il présente une expérience de pensée (la machine de Turing) et des concepts de programmation qui prendront tout leur sens avec la diffusion des ordinateurs, dans la seconde moitié du XXe siècle. Il est à l’origine de la formalisation des concepts d’algorithme et de calculabilité.