Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 17/11/2017
16 h 00 min - 17 h 30 min

Emplacement
Groupe EEIE - CHECy

Catégories


Conférence de Christian Daviot “La cybersecurité l’état de la menace et l’organisation”

Conseiller stratégie auprès du DG at Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)

Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)

Quel est l’état de la menace contre la France, aujourd’hui ?

Comme l’a montré l’attaque récente baptisée NotPetya, la France peut en être une victime collatérale. Mais plus largement, et comme tous les pays, des vagues d’attaques destinées à voler l’argent ou les informations de particuliers ou d’entreprises ont lieu tous les jours en France.

En 2015, on prédisait un doublement des cyberattaques chaque année. Cela s’avère-t-il ? Combien d’attaques avez-vous recensées en 2016, 2017 ?

Il faudrait d’abord se mettre d’accord sur ce qu’on intitule «attaque informatique»… Il n’existe pas aujourd’hui de statistiques fiables ou désintéressées relatives aux différents types d’attaques auxquels nous sommes confrontés. Pour sa part, l’Anssi traite une vingtaine d’attaques sophistiquées par an dont la motivation est l’espionnage et qui vise de grandes entreprises ou des administrations.

Quel coût représentent les cyberattaques pour l’économie, en France, en Europe, sur le plan mondial ?

Une étude déjà ancienne de l’organisation des Nations unies (ONU) indiquait que, mondialement, les attaques informatiques rapportaient plus aux criminels que le trafic de drogue. Au-delà de cette formulation destinée à frapper les esprits mais tout à fait plausible, l’estimation des coûts directs et indirects d’une attaque informatique est complexe. Dans certains cas, la pérennité même de l’entreprise visée est en jeu et alors il ne s’agit pas seulement d’argent mais également de pertes d’emplois, de moindres ressources pour l’état et donc d’un appauvrissement de la société. Lorsqu’il s’agit d’une administration, ce sont des informations sensibles qui peuvent être volées et utilisées contre les intérêts de la France. Plus grave encore, nous nous attendons à ce qu’une attaque informatique cause des pertes de vies humaines. Nous serions alors dans un autre ordre.

Extrait d’interview de Christian Daviot pour le journal Ladepeche.fr par Pierre Challier

Bookings

Les réservations sont closes pour cet évènement.